home > Quelles solutions ? > Le diagnostic

LE DIAGNOSTIC ALLERGIQUE
CHEZ L’ALLERGOLOGUE

L’allergologue dispose de plusieurs outils complémentaires pour établir un bilan allergologique, faire un diagnostic, déterminer le ou les allergènes en cause, déterminer  la sévérité de l’allergie et décider du meilleur traitement pour son patient.

 

 

 

Un interrogatoire rigoureux, presque une enquête !

Le médecin demandera à son patient de lui donner des précisions sur :

  • Ses symptômes, les circonstances dans lesquelles ils se déclenchent, leur rapidité d’apparition,
  • Son « terrain » : antécédents allergiques personnels et familiaux, tabagisme…
  • Son environnement et ses habitudes de vie.

L’examen clinique

Le médecin pratique un examen clinique général (poids, tension, pouls…) sur le patient et examine les organes pouvant être touchés : nez, yeux, gorge et bronches pour l’allergie respiratoire.

 

Le test cutané pour démasquer tout de suite « vos » allergènes

 

HR-Diagnosis (4)Cette méthode consiste à faire pénétrer une goutte d’extrait d’allergènes sous la peau. Le médecin teste plusieurs allergènes suspectés grâce à l’interrogatoire. La lecture du résultat se fait après 20 minutes : une réaction d’hypersensibilité provoque une rougeur de la peau ressemblant au bouton d’une piqûre de moustique, avec un faible gonflement et une démangeaison. Cette technique est rapide et indolore et peut être effectuée sur de très jeunes enfants.

 

Des examens complémentaires, en cas de doute

Si le résultat du test cutané n’est pas interprétable ou s’il est négatif et que les symptômes persistent, l’allergologue peut recourir à un examen sanguin (« recherche d’immunoglobulines spécifiques »). Celui-ci confondra l’allergène en cause avec certitude.

 

 

Un contrôle de la présence des allergènes à la maison

Pour réduire les manifestations allergiques, en complément d’une désensibilisation, il est essentiel de limiter la présence des allergènes domestiques dans la maison. Pour vérifier l’efficacité des mesures d’éviction mises en place, il est nécessaire de réaliser une mesure. Ce contrôle consiste à déterminer précisément la quantité d’allergènes dans la poussière en utilisant un kit d’analyse combinant un dispositif de prélèvement de la poussière et une analyse en laboratoire.

 

Les explorations du souffle

Si vous avez des difficultés respiratoires ou une respiration sifflante, votre médecin pourra procéder à une « exploration fonctionnelle respiratoire », afin de diagnostiquer un asthme allergique.